fiche-de-poste-et-gpec

KHETTAL demandée il y a 1 année

Bonjour. Je suis de formation éducateur spécialisé et j’interviens en qualité de chargée d’insertion dans un service RSA d’une association rattachée au mouvement Emmaüs et j’accompagne des personnes issues de la communauté des gens du voyage. Cette association s’est engagée au niveau RH dans une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), ce qui a donné lieu à des fiches de poste et des grilles d’évaluation par poste. Or la fiche de poste « travailleur social » s’éloigne du champ social par son vocabulaire tout droit venu du monde de l’entreprise et là nous sommes sensés faire de la « gestion » de tout y compris des hommes et des femmes. Lorsque je relis les référentiels fonctions/activités et compétences des métiers du social définis par arrêté ou décret, je me rends compte que notre nouvelle fiche de poste ne s’en est pas inspirée du tout. Quant à la grille d’évaluation, il s’agit d’évaluer nos « capacités et techniques » dans des colonnes qui s’intitulent : 1 « en développement » ; 2 « acquisition » et 3  » excellence ». Comment peut-on viser l’excellence dans nos métiers de la relation ? Peut-on invalider une telle fiche de poste et sa grille d’évaluation puisque inadaptées au travail social et modifiant insidieusement nos métiers qui sont par ailleurs très bien définis dans les référentiels dédiés et légiférés (par arrêtés et décrets) ?
Je suis aujourd’hui légalement contrainte d’accepter cette fiche de poste et éthiquement de n’en rien appliquer. Etrange !!!

Votre Réponse

19 + 13 =