Dans la vie rêvée des anges il y a…

Dans la vie rêvée des anges il y a…
des éducs menacés d’être supprimés, des éducs non remplacés, des éducs à bout de souffle,
des CAE, étudiants, services civiques pour combler les trous dans les plannings, des précaires pour s’occuper des précaires, des précaires pour pallier le définancement du social, des bénévoles qui accompagnent,
Dans la vie rêvée des anges il y a…
des surveillants aux portes des centres d’hébergement, des caméras de surveillance qui surveillent les allées et venues,
Dans la vie rêvée des anges,
l’institution se soucie avant tout de se protéger quant à sa propre responsabilité pénale en cas de dommage,
Dans la vie rêvée des anges…
On se fout du sens, de la connaissance, de la compréhension, de la clinique, du mot « accompagnement », de ce que tu fais avec les gens, mais, dans la vie rêvée des anges,
on communique beaucoup sur l’efficience, l’efficacité, les objectifs, les moyens,

Dans la vie rêvée des anges,
on fait des projets de très beaux papiers à communiquer sur la boite,
on montre la vitrine, on met beaucoup d’argent pour l’astiquer, la rendre très belle, très reluisante, très pimpante, mais on cache l’arrière boutique,
Dans la vie rêvée des anges il y a…
les déficits, les économies à faire, et surtout avoir le calme,
Dans la vie rêvée des anges ce qui intéresse
ce sont les taux, taux d’activité, taux d’occupation, les flux, les entrées et surtout les sorties,
Dans la vie rêvée des anges,
peu importe ta « qualification », pourvu que tu sois moins cher, surtout si t’es sur le terrain, au front,

Dans la vie rêvée des anges,
rien ne t’empêches de vouloir gagner plus mais pour cela tu comprendras qu’il te faudra être souple avec tes principes éthiques,
Dans la vie rêvée des anges,
ce n’est pas les compétences qui sont valorisées pour grimper dans l’échelle sociale de la boite mais surtout ta capacité à copiner avec ton chef,
Dans la vie rêvée des anges,
on te dit qu’il faut accepter ces changements, que l’on est désolé pour toi, pour les collègues, pour le service, mais qu’il ne faut pas que tu oublies que t’es quand même là pour les usagers,
Dans la vie rêvée des anges,
tu es dissuadé de faire grève sans que ça ne soit jamais vraiment dit,
Dans la vie rêvée des anges,
tu connais mal tes droits de salarié,
Dans la vie rêvée des anges,
tu crois que ton chef te défendra,
Dans la vie rêvée des anges,
lorsqu’ on te dit que l’on est désolé de supprimer des postes de travailleurs sociaux, tu y crois,
Dans la vie rêvée des anges,
la pyramide hiérarchique s’est inversée, elle se développe beaucoup par le haut, se réduit par le bas…
Dans la vie rêvée des anges il y a…
l’image d’une équipe pluridisciplinaire, qui disparaît peu à peu
Dans la vie rêvée des anges,
Tu dois te préparer à être seul, ou t’y opposer.

Dans la vie rêvée des anges, la solidarité est plus que jamais mise à rude épreuve.

One comment

  1. OUI TOUT CELA EST TELLEMENT VRAI DANS LE MONDE DES ANGES ! Dans la vie rêvée des anges, le ciel de l’utopie est parfois assombri par des nuages d’agressions verbales, physiques, des voitures détériorées, des coups reçus, des bras cassés … Dans la vie rêvée des anges, une vie est parfois volée par la toute puissance d’un être déboussolé. Dans la vie rêvée des anges, le ciel est parfois rempli de tristesse, frustration, déception face à l’abandon d’une équipe désolidarisée, d’institutions sous le joug de la rentabilité ! Dans la vie rêvée des anges, le ciel est parfois illuminé par des rayons de joie, d’enthousiasme, d’humanité. Dans la vie rêvée des anges, des anges précarisés accompagnent la précarité, folie d’un monde aliéné! Dans la vie rêvée des anges, face à la rationalité, au cynisme.. la naïveté et le franc parler sont écrasés, étouffés.Dans la vie rêvée des anges, la subjectivité est confisquée sur l’autel de l’objectivité, l’autoritarisme installé, la robotisation préconisé. Dans la vie rêvée des anges, la qualité de l’accompagnement et de la relation à l’autre sont bafouées. Dans la vie rêvée des anges, les éducateurs sont utilisés comme les « gardes-fous » au sens propre et figuré, d’une société qui se veut aseptisée.Mais dans la vie rêvée des anges, des éducateurs ne « lâchent rien » afin de maintenir la cohérence entre ce qu’ils sont et font !